Panti Asuhan di Seraya... Orphelinat à Seraya, Bali

La vie à Bali a son lot de surprises... lors de mes balades "découverte de la vie authentique", j'ai eu l'opportunité de rendre visite et d'apporter mon soutien à l'orphelinat de Seraya.

Mon soutien, très humblement, s'entend à deux niveaux...

- Quelques denrées alimentaires de base (qui peuvent être du riz, de l'huile de cuisson, du lait, du sucre...)

- Quelques heures passées auprès des enfants, à les cajoler, les écouter, leur porter une attention sincère...

 

L'orphelinat de Seraya est une petite structure...

14 enfants y résident en permanence, et 9 des enfants les plus âgés sont dans le sud de Bali pour poursuivre des études supérieures.

A la tête de cet orphelinat, vous rencontrerez Tina, une balinaise de confession catholique, maîtrisant parfaitement la langue anglaise... qui met un point d'honneur à la transmettre aux enfants.

Ainsi, grâce à son dévouement et sa patience, tous les enfants, même si la timidité pointe le bout de son nez quand il s'agit de parler, sont en capacité de comprendre l'anglais...

Tina est soutenue par deux jeunes femmes, célibataires, vivant également sur place.

 

Ne nous voilons pas la face... sans les donations, cet orphelinat ne survivrait pas...

 

Toute la bonne volonté de l'équipe ne suffirait pas à nourrir ces 23 enfants...

Les généreux donateurs permettent aux enfants d'accéder aux études, aux activités éducatives (deux enfants apprennent la musique, piano pour l'un et percussion pour l'autre), d'aller aux cours de soutien scolaire plusieurs après-midis par semaine pour les enfants à partir de 8 ans...

 

A Amlapura, ville la plus proche, les écoles permettent aux enfants de recevoir l'éducation religieuse propre à chacun, au regard de son histoire, de son origine familiale...

De son côté, à l'orphelinat, Tina prône des valeurs de respect, de tolérance, de partage, d'équité... et les enfants évoluent avec cette ouverture d'esprit qui rend Bali tellement riche, humainement parlant...

 

Le Bali authentique que vous découvrirez lors de votre séjour, vous mènera sans doute sur la route de familles en situation précaire, ou de structures comme celle de Seraya...

Parce qu'à Bali, la pauvreté est aussi une réalité.

Qu'il n'y ait pas de malentendu, il n'est pas question un instant, de faire du tourisme autour de la misère des populations locales.

Mais je lis de-ci de-là, que de nombreuses personnes, comme nous, ont envie de donner de leur temps pour apporter un peu de soutien à des enfants qui en ont besoin.

 

En publiant cet article aujourd'hui, nous nous mettons à la dispositions de ceux d'entre-vous qui ont cette sensibilité et qui souhaitent profiter de leur séjour pour apporter leur pierre à l'édifice.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0